Investir dans l'immobilier résidentiel ou commercial?

Investir dans l’immobilier résidentiel ou commercial?

Depuis quelque temps, vous observez les transactions immobilières commerciales et vous vous voyez déjà propriétaire d’un ou plusieurs immeubles. Ou encore, vous vous laissez tenter par un immeuble résidentiel qui pourra vous aider à financer votre retraite. Avant de vous lancer, connaissez-vous bien toutes les responsabilités, ainsi que les avantages et les inconvénients de ces types d’investissement? Que vous souhaitiez exercer des activités dans l’immobilier résidentiel ou commercial, la pertinence d’investir est indéniable.

Alors, que choisir : investir dans l’immobilier résidentiel ou commercial?

 

Secteur immobilier commercial

Les avantages

Investir dans le secteur immobilier comporte des avantages et des inconvénients. Voyons de plus près chacun d’eux. Les avantages d’abord!

La propriété pourrait fort bien prendre de la valeur et comme c’est vous qui vous occupez de la gestion des loyers, c’est également vous qui récoltez! Aussi, les coûts associés à votre emprunt et la dépréciation de l’immeuble peuvent être déductibles d’impôt. De plus, un bail triple net engage les locataires à payer le loyer et à assumer le coût de l’assurance, des taxes, du chauffage, de l’entretien, etc. Vous pouvez également faire des baux à long terme (3 à 5 ans). Utile si l’on ne veut pas toujours refaire des baux chaque année. Ce n’est pas tout, au moment du financement, les prêteurs portent davantage leur attention vers la qualité du bâtiment, les locataires et les loyers (revenus) que sur l’emprunteur. Finalement, les améliorations locatives sont aux frais du locataire.

Les inconvénients

Parlons maintenant inconvénients! Pour un bien immobilier commercial, une mise de fonds plus importante est exigée. Elle peut varier entre 25 et 40 %. Il y aura aussi davantage d’obstacles à franchir pour le financement d’un immeuble commercial et il faut savoir que plusieurs coûts peuvent s’ajouter. En outre, les procédures administratives sont lourdes et pour l’immobilier commercial, les taux d’intérêt sont plus élevés sur l’emprunt. Sachez aussi que le départ d’un locataire d’un édifice commercial peut vous occasionner des réparations coûteuses pour accommoder les besoins d’un nouveau locataire.

En ce sens, la perte d’un locataire a plus d’impacts sur les revenus. Aussi, l’espace locatif d’un bien immobilier commercial est plus difficile à louer qu’un espace résidentiel. D’ailleurs, le taux d’inoccupation pour les immeubles commerciaux est plus élevé que pour les immeubles résidentiels. Si l’édifice n’est pas récent, vous pourriez avoir à effectuer des réparations, diminuant ainsi vos liquidités. Finalement, il faut savoir que le nombre de documents à remplir est important et que la liste des exigences est longue. La mise de fonds initiale pourrait sérieusement entamer votre capital. Il vous faudra être prudent et ne rien laisser au hasard.

Avant d’acheter, il est bon d’évaluer le degré de risque. Les immeubles commerciaux sont à la merci des fluctuations économiques. Connaissez-vous tous les frais et obligations dont l’édifice peut être grevé? Le meilleur conseil que vous pouvez recevoir, c’est celui d’un professionnel. Il vous aidera à mieux comprendre ce qui vous attend et à faire une évaluation appropriée.

 

Secteur immobilier résidentiel

Les avantages

Tout comme le secteur immobilier commercial, le secteur immobilier résidentiel comporte lui aussi son lot d’avantages et d’inconvénients. Voyons de plus près les avantages. D’abord, l’acheteur couvert par l’assurance prêt hypothécaire de la SCHL peut bénéficier d’un prêt hypothécaire avec une plus petite mise de fonds et il peut souvent négocier un taux plus avantageux. Aussi, un logement dans unimmeuble résidentiel de qualité sera plus facile à louer et le taux de revente est meilleur, car on compte sur le marché un nombre d’acheteurs potentiels plus important. Finalement, en cas de litige, vous n’êtes pas seul, la Régie du logement est là pour vous aider!

Les inconvénients

Maintenant, les inconvénients. La gestion des locataires n’est pas toujours aisée et pourrait même s’avérer difficile. La signature d’un bail résidentiel est obligatoire. Finalement, les locataires vont, viennent et se succèdent! Vous aurez peut-être fréquemment à faire des démarches pour trouver des locataires. Cela demande temps et énergie!

Somme toute, l’achat et la gestion en immobilier résidentiel ou commercial se font de manière entièrement différente et il est important d’en analyser tous les aspects. Identifiez le modèle vous convenant le mieux, selon votre profil d’investisseur.

Entourez-vous d’experts qui vous donneront des conseils clairs et réalistes pour vous aider dans vos investissements immobiliers. Demandez une consultation gratuite avec l’un des courtiers immobiliers de Progrès Courtier, nous vous accompagnerons dans vos stratégies d’optimisation de votre patrimoine.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *